Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Webmasteuse vous propose aujourd'hui, dans la rubrique : "La clef des Chants", un chant au programme de Traversière et en cours d'étude, "Ara nun diran".

"Ara nun diran" est un chant du poète, bertsolari (chanteur de vers rimés et strophés en langue basque) et musicien basque, José María Iparraguirre Balerdi (1820 - 1881).

José Maria Iparraguirre, considéré comme le barde basque, est connu pour ses compositions en langue basque, l'euskara, dont la plus significative est Gernikako Arbola (littéralement « l'arbre de Guernica »), devenu l'hymne basque.

Ses œuvres sont liées aux traditions ancestrales du peuple basque, avec ses légendes et la religion.

Pour Ara nun diran, Iparraguirre a emprunté l'air du Chant des Paysans du chansonnier français Pierre Dupont.

Son titre original est "Nere etorrera lur maitera" (Mon retour à la terre aimée) mais ce chant est souvent désigné par ses premiers mots "Ara nun diran".

Les paroles

Hara, nun diran mendi maiteak
hara, nun diran zelaiak!
baserri eder zuri-zuriak,
iturri eta ibaiak.
Hendaian nago zoraturikan
zabal-zabalik begiak.
Hara, Euskalerri, lur hoberikan
ez da Europa guztian!

Oi, Euskal Herri, eder maitea,
Hara, hemen zure semea.
Bere lurrari muin ematera
beste gabe etorria!
Zuregatikan emango nuke
pozik bai nere bizia,
beti zuretzat, hil arteraino,
gorputz ta arima guztia.

Gero, pozik bai Donostiara,
Okendo haren lurrera.
Zeru polit hau utzi beharra,
nere anaiak, hau pena!
Irutxuloeta maitagarria,
nere tokia zu zera,
Veneziaren grazia guztiak
gaur Donostian badira.

Agur, bai, agur Donostiako
nere anaia maiteak,
Bilbaotikan izango dira
aita zaharraren berriak.
Eta gainera hitz neurtuetan,
garbi esanaz egiak.
sudamerikan zer gertatzen dan
jakin dezaten guztiak.

En voilà la traduction

Voilà où sont nos montagnes bien-aimées
Voilà où sont nos plaines,
nos fermes aux couleurs blanches,
Nos plaines et nos rivières.
C'est depuis Hendaye que je les admire
les yeux grands ouverts.
Voilà, le Pays Baque, d'endroit plus beau
il n'y en a pas dans toute l'Europe.

Oh, Pays Basque, bel aimé,
Voici ton fils venu
pour embrasser sa terre
et personne d'autre.
Je te donnerai,
oui, ma vie avec joie.
Pour toujours à toi, jusqu'à la mort,
tout mon corps et mon âme.

Et pour l'écouter un CLIC ICI. Ce n'est pas une version pour chœur mais pour la prononciation et les paroles c'est le top !

La clef des Chants - "Ara nun diran"
Tag(s) : #La Clef des Chants
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :