Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

150 ans exactement après sa création le 22 novembre 1855,

la Paris Choral Society et orchestre vont interpréter

la Messe de Sainte Cécile de Gounod

Notre ami, et néanmois excellent ténor, Bill nous recommande ce concert et pour cause, il fait partie de cette chorale anglaise parisienne. 

.

dimanche 20 novembre 2005 à 18h

mardi 22 novembre 2005 à 20h30


Cathédrale américaine de Paris

23, av. George-V, Paris-8ème

Prix des places: 10 € (tarif réduit), 15 € et 20 €

.

.

.

"J'écrivis à cette époque une Messe solennelle en l'honneur de Sainte Cécile qui fut exécutée avec succès par l'Association des Artistes Musiciens le 22 novembre 1855 dans l'Eglise Saint-Eustache pour la première fois et qui a été jouée plusieurs fois depuis; elle est dédiée à la mémoire de mon beau-père Zimmermann que nous avions perdu le 29 octobre 1853." écrivit Charles Gounod dans ses mémoires a propos de sa messe solennelle, commande de l'Association des Artistes Musiciens. Cette oeuvre de Gounod dédiée au père de sa femme Anna sera donc, plutôt qu'un requiem, une Messe en l'honneur de la patronne des musiciens fêtée le 22 novembre, écrite alors qu'il était "Directeur Général de l'Enseignement du Chant et de l'Orphéon de la Ville de Paris".

Bien que Gounod soit aujourd'hui principalement connu en tant que compositeur d'opéras, il maintint tout au long de sa vie un intérêt pour la composition de musique sacrée et liturgique. Il écrivit en fait dans le courant de sa vie autant de messes que d'opéras (dix-sept), les premières ayant été jouées à Rome au début des années 1840 et démontrant un caractère de dévotion austère. Ce style dépouillé prédominait dans la messe a cappella pour voix d'hommes de 1846, mais en 1855 et lors de la composition de la Messe solennelle de Sainte Cécile, ce style économe fut remplacé par un autre, plus riche et plus lyrique. Ayant abandonné le simple ensemble vocal à quatre voix, il préfère ici des solistes soprano, ténor et basse, grand chœur, orchestre au complet et orgue.

Gounod a composé sa Messe dans une résidence d'été, près d'Avranches. Une lettre écrite depuis la Normandie révèle l'esprit dans lequel il y travaillait: «II n'y a qu'une difficulté, c'est de répondre par la musique aux exigences de cet incomparable et inépuisable sujet: la messe!» L'implication personnelle de Gounod dans cette oeuvre lui permet quelques écarts par rapport à la tradition musicale.

Quelque chose de cet engagement très personnel du compositeur a dû être perçu lors de la première en l'église parisienne de Saint-Eustache, en plus de la qualité purement formelle ou musicale de la Messe, puisque Saint-Saëns pouvait écrire: «L'apparition de la Messe Sainte Cécile causa une sorte de stupeur. Cette simplicité, cette grandeur, cette lumière sereine qui se levait sur le monde musical comme une aurore, gênaient bien des gens. C'était par torrents que les rayons lumineux jaillissaient de cette Messe.»

Tag(s) : #Bons plans
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :