Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Météo du Jour

Météo Paris © meteocity.com
Météo Menton © meteocity.com
Météo Angoulins © meteocity.com
Météo Cayenne © meteocity.com
Météo Seyssel © meteocity.com

Archives

Publié par Chorale Traversière

Aujourd'hui c'est Sylvie C. qui nous raconte SA chorale. Je suis sûre que vous êtiez tous impatients de la lire.
Je me permets d'ajouter qu'elle n'est pas seulement "l'annonceuse", comme elle le dit, mais que c'est grâce à elle et à son talent d'organisatrice infaillible que, depuis toutes ces années, la Chorale a fait tant de choses
 pasionnantes. Elle est devenue indispensable.
Un grand Merci à elle.
.
" Mon arrivée à la chorale remonte à l'automne 1992. Fraîchement arrivée de province à la fin de mes études pour commencer à travailler, je me décide à trouver une chorale. Je voulais le faire depuis longtemps mais attendais d'être installée quelque part de façon durable. Ce fut donc à Paris !

Je me procure donc l'annuaire des chorales d'Ile-de-France publié par le Centre d'art polyphonique et pars à la recherche d'une chorale dans l'est parisien et en repère quelques-unes. La messagerie électronique n'existe pas en ces temps anciens. Je m'arme donc d'un stylo et d'une feuille de papier pour envoyer quelques courriers demandant aux chefs de choeur dont les chorales pouvaient m'intéresser plus de précisions sur le répertoire, les conditions d'admission, les jours et heures de répétition, etc. Et je reçois seulement deux courriers en réponse, dont un de Patrick (la seule fois où il a envoyé des infos par courrier postal, pièce de musée donc, que je revendrai très cher aux enchères lorsque l’Albatros rendu PLM mondialement célèbre…).

Et me voici un jeudi soir dans la petite salle de danse du 15 rue Traversière, découvrant ce groupe sympathique, quelque peu dissipé mais cependant fort concentré lorsqu'il s’agit de chanter.
Installée en soprane lors de cette répétition, les chants travaillés ce soir-là sont tous très haut perchés. La semaine suivante, je change donc de camp pour passer alto (une disaine d'années plus tard, et après quelques mois de cours de chant, je reviendrai parmi les sopranes). Peu de temps après mon arrivée à la Chorale, je rejoins aussi le choeur féminin que dirigent alors Anne et Pascale le mardi soir dans la très sonore salle de piano. Souvenirs de chouettes prestations en concert avec ce chœur féminin, « Les Mardis Traversière », et de mémorables fous-rires de répétition (vous en souvenez-vous, les filles ?).

En plus du chant, je m’implique petit à petit dans l'organisation de concerts et dans la gestion administrative de la chorale, prenant alors en partie le relais de Pascale qui s'occupe de tout cela avec Thierry. Et voilà pourquoi je vous embête si souvent avec des annonces, des sondages, des demandes de sous, des relances et rappels en tous genres (à ce propos, n’oubliez pas votre inscription pour Saint-Mandrier !!).

Je serai aussi de la troupe de quelques comédies musicales, en particulier « Le Diable à l’eau ». Belles découvertes et rencontres d’amoureux de Bercy pour préparer ce spectacle qui fait que je me sens quasiment chez moi quand je suis dans le quartier du vin à Bercy !

Depuis 1992 donc, rares sont les jeudis sans répétition ! Cela fait (déjà !) bientôt 16 ans que cette chorale est devenue une famille avec laquelle je partage avec bonheur des concerts si variés, des rassemblements dans tous les coins de France, des déplacements en province (joyeuse tournée en Ardèche, festivals Polyfollia, Choralies,...), à l'étranger (mémorables voyages en Pologne et en Hongrie), des week-ends de répétition au grand air, des pitreries de soirées cabaret (et aussi les soirées nécessaires à la préparation de ces pitreries…), et, tout simplement, les rituels moments de répétition avec le plaisir du chant, de la polyphonie, et celui de retrouver les copains... Souvenirs aussi des grands projets les concerts un peu exceptionnels comme la « Misa Criolla » avec Qhantati et toutes les émotions le jour de la première.

Je pourrai en faire quelques longues pages (comment donc résumer 16 annnées en un article pour le blog ?) mais je laisse la place aux autres récits.

Difficile pour moi d’imaginer mon quotidien sans le chant, la chorale et tous les beaux rendez-vous de musique en répétition et en concert, de stress partagé avant les concerts, de belles amitiés, etc… (ça y est, vous l’avez sorti, votre mouchoir ???).

Alors… pour tout cela, merci bien sûr au chef vénéré et à toutes ses fidèles ouailles. Et que cela continue encore longtemps.

                                                                    Signé : Sylvie C. dite "L’annonceuse"

Commenter cet article

l'Ancêtre 04/06/2008 22:04

L'automne 97...quelle chance nous avons eue, la chorale et son chef, que tu aies choisi notre groupe, et pas ceux de l'est parisien...mon Dieu...ça fait si longtemps déjà ...et nous sommes devenus si vieux, donc?...et comme on te remercie de tout le mal que tu t'es donné en acceptant de prendre en charge l'administratif (quelle poids!!!)alors , moi qui à ce moment envoyais les invitations "à la main" avec un fichier de fortune, j'ai encore plus que les autres de l'admiration pour ton parfait  boulot, amicalement accompli, omniprésente et tout...en plus, papajean et moi, on t'aime comme si tu étais de notre famille, d'ailleurs cette chorale ;C'EST UNE FAMILLE non?...Bisous, Sylvie  et KENAVO

kak 04/06/2008 21:58

Waouhh ! belle prestation !!!